Entretien avec Andrea Conti, responsable de l’impression lithographique d’Astro

Il a rejoint Astro en 2003 et depuis 2007, Andrea Conti dirige le département de lithographie, qui comprend l’impression, le prépresse et le laboratoire graphique.

“La lithographie est mon métier depuis trente ans. J’ai suivi une formation d’assistant dans une entreprise turinoise active dans la production d’articles en fer blanc, où j’ai appris les secrets du métier” – dit Andrea Conti – “Quand Astro m’a appelé, j’ai immédiatement accepté leur offre d’emploi : j’étais prêt pour un saut de qualité et de responsabilité. Je me souviens avoir été impressionné, lors des entretiens de sélection, par la profonde humanité et la clarté des idées de M. Luigi Strocco. À l’époque, l’entreprise n’était pas encore la grande réalité internationale d’aujourd’hui : son objectif était de la faire croître rapidement en se concentrant sur l’excellence qualitative, la recherche technologique et l’amélioration constante des processus de production. Tous ces objectifs ont été largement atteints”.

La technique lithographique a-t-elle connu des développements importants dans le secteur des bouchons en aluminium ?        

“Le processus lui-même n’a pas beaucoup changé. Chez Astro, nous nous sommes concentrés sur les systèmes de séchage et les encres, afin d’améliorer l’efficacité et de réduire l’impact environnemental” – répond Andrea Conti – “Grâce à l’utilisation de lampes spéciales (High Technology Lamp), nous avons considérablement accéléré la phase de séchage et limité de façon drastique le pourcentage de solvants : 90% de moins que les produits et méthodes traditionnels ! Nous avons également introduit l’utilisation de peintures à base d’eau pour l’impression offset, ce qui réduit les solvants de 50 % à 10 %.

Quelles sont les nouvelles perspectives ?

“Le futur proche est certainement la méthode dite de “sputtering” : il s’agit d’une sorte de finition métallique dans laquelle le vernis, spécialement “vaporisé” par une série de traitements, est finement pulvérisé sur la capsule. Le résultat est vraiment exceptionnel en termes de brillance et de métallisation. Au SIMEI 2019, nous avons présenté en avant-première notre fermeture Luxury, qui utilise ce procédé innovant, et qui a reçu une grande attention et des commentaires très positifs de la part des clients et des professionnels”.

Comment les demandes des clients ont-elles évolué au fil du temps ? 

“Aujourd’hui, l’accent est mis sur la qualité de l’impression. Les graphiques sont de plus en plus complexes et sophistiqués et, dans certains cas, les reproduire à l’échelle industrielle est presque un défi. Heureusement, Astro est bien équipé pour répondre à ce besoin des clients. Nous sommes parmi les rares, sinon les seuls, à disposer d’un laboratoire graphique interne et à produire tous les systèmes lithographiques en interne : nous pouvons ainsi contrôler tout le processus de décoration des capsules. De plus, les approvisionnements en aluminium sont les meilleurs du marché et les peintures sont produites selon nos spécifications”.

En dehors du travail, qui est Andrea Conti ?

“J’occupe une position de grande responsabilité, même s’elle me remplit de satisfaction. La lithographie est un peu le cœur d’Astro et ne s’arrête jamais : nous travaillons en 3 équipes 6 jours par semaine. J’ai de la chance car j’ai une équipe de personnes merveilleuses qui travaillent avec moi. Une fois à la maison, j’aime être avec ma femme et mes deux fils. Je suis un grand fan de football… mais je ne dis pas pour quelle équipe (sourires – ndlr). Pour me détendre, quand je ressens le besoin d’un peu de silence et de tranquillité, je vais à la pêche. Je trouve que c’est un excellent moyen de retrouver une énergie physique et mentale, immergée dans la nature”.   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *